ACCUEIL
Envie de vous laisser porter dans les airs comme dans un rêve ?
Digoin Montgolfière 39, Rue Victor Hugo
71160 Digoin
digoinmontgolfiere.cn@gmail.com
06 83 10 33 81
Un peu d’histoire... Voler comme un oiseau reste le rêve ultime pour l’homme. Notre corps est capable de marcher, de sauter et même de nager, mais voler nous est anatomiquement impossible. Il lui fallait trouver un moyen. Il fallait une véritable invention, et celle-ci fut le ballon (le rêve d’Icare). La découverte de l’utilisation de l’air chaud En 1782, Joseph Montgolfier remarque qu’en fermant le col de sa chemise au-dessus du feu pour la faire sécher, celle-ci se gonfle. Il fait l’expérience avec un cube en tissu d’un mètre cube qui monta au plafond après chauffage. Il en fait part à son frère Etienne, et tous deux commencent à imaginer leur future invention. Ils réalisent alors d’autres expériences avec des ballons de volumes plus importants. Le quatrième jour du mois de juin 1783, sur la place des Cordeliers, à Annonay, en Ardèche, les deux frères Montgolfier, papetiers de profession, présentent à la foule leur ballon captif, (lié au sol) de 11 mètres de haut, rempli de chaleur et de fumée de paille, puis le font décoller. C’est alors le premier envol officiel du ballon à air chaud des frères Montgolfier. Les députés du Vivarais, présents ce jour-là, fixent à jamais, et sans contestation, le point de départ de la conquête de l’air et de l’espace. Les frères Montgolfier deviennent, instantanément célèbres. Le 1er vol habité Après avoir effectué plusieurs vols captifs, la prochaine étape est d’entreprendre un vol humain. Pilâtre de Rozier, physicien de l’Académie des Sciences, intéressé par l’invention des frères, se propose pour en être le passager. Ne connaissant pas les effets de la variation de l’altitude sur un organisme vivant, les deux frères décident d’embarquer à bord un canard, un coq et un mouton lors d’un vol test le 19 septembre 1783 à Versailles, sous les yeux du Roi de France. Les animaux sont récupérés sains et saufs, la preuve est donc faite que des êtres vivants peuvent voler. Le 21 novembre 1783 a lieu le premier voyage aérien au monde emportant le physicien Pilâtre de Rozier et le marquis François-Laurent d’Arlandes. Ils décollent de Paris, au château de la Muette. Après une ascension de 25 minutes, ils atterrissent sur la Butte-aux-Cailles (8 Km plus loin) entre deux moulins près de l’actuelle place d’Italie. L'exploit impensable est alors réalisé. Par la suite, cet aérostat prit le nom de “montgolfière”. Un projet abandonné Après des débuts prometteurs, les montgolfières, qui étaient délicates à mettre en œuvre avec le foyer qu’il fallait alimenter sans mettre le feu au ballon, vont être remplacées par les ballons à gaz appelés “les charlières”, remplis tout d’abord d’hydrogène puis par la suite de gaz d’éclairage bon marché. Le renouveau de la montgolfière Pendant la période de déclin, les recherches continuent, puis les techniques et les matériaux vont évoluer, jusqu’à l’apparition des brûleurs à propane et de nouvelles matières pour les enveloppes... A la fin des années 1950, l’utilisation du nylon pour les enveloppes et du propane comme carburant, relance la montgolfière en permettant un pilotage souple et sécurisé. Grâce à ces évolutions, en 1959, la NASA effectue des essais pour permettre la récupération des pilotes abattus au Vietnam. Dans les années 60, suite à une étude menée pour l’armée américaine, la société Raven développe un produit destiné au loisir. Ce sera le point de départ du renouveau du ballon à air chaud. En 1972, les deux premiers clubs français de montgolfière voient le jour, puis en 1977 la Fédération Française d’Aérostation est créée. Né à la fin du siècle des lumières, le ballon est devenu un symbole de liberté. Parce qu’il engendre poésie et rêverie, le vol en montgolfière procure toujours le même enchantement et rassemble aujourd’hui une communauté de passionnés, qu’ils soient amateurs ou professionnels.
Les frères Montgolfier
Vol 4 juin a Annonay
Pilâtre de Rozier
Le marquis d’Arlandes
Premier voyage Aérien 1783